• Chômeuse en congé – Ou comment se ressourcer ?

    "Etes-vous disponible immédiatement ?"

    Humm… Voici une question pas facile, posée par un recruteur en début de période estivale…

    Cela fait maintenant plusieurs mois que je suis en recherche ACTIVE d’un emploi. Je me lève et pense emploi, je me couche et rêve emploi, je m’imagine à chaque poste où j’ai postulé. La motivation est intacte et mon imagination foisonne.
    Mais voilà j’ai une famille, des amis et un Doudou. Fort heureusement pour moi !
    Aussi, nous le savons tous, des vacances ça s’anticipe et ça se prépare. Oui, je sais c’est plus fort que moi … Voilà encore un exemple de mon addiction aux rétro-plannings ! Je plaide coupable…

    Bref, un peu honteuse, j’ai répondu à ce professionnel des ressources humaines qui ne cherchait pas à me piéger : « Je serai en déplacement sur les deux premières semaines de juillet ». Ben oui, ces vacances ont été programmées il y a maintenant quatre mois parce que Doudou a aussi ses propres impératifs professionnels. Il bosse pour de vrai lui ! Et puis, les bons plans ne traînent pas longtemps sur la toile. Coup du hasard, les entretiens pointent le bout de leur nez aux beaux jours …. Enervant ! A croire que les annonces sympathiques n’aiment pas la grisaille.

    On parle de moi... Si si !Bon, cet expert de l’humain a, bien entendu, compris mon jeu de mots fumeux. Et encore mieux, il a approuvé ma démarche.
    « Ne vous inquiétez pas. Vous avez aussi le droit de partir en vacances. »
    « Ouf ! » me disais-je intérieurement.

    Déjà, cela signifie que ma vie sociale est toujours active. Ensuite, recharger les batteries est toujours bénéfique. Enfin, s’éloigner sans complexe des soucis du quotidien est bon pour mon moral et celui de Doudou !

    Alors n’oubliez pas de lâcher prise et de vous évader pour atteindre, à votre retour, des sommets !

    CS.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    neptuneneptune
    Jeudi 9 Juin 2011 à 14:34

    Oui tu as raisOn l 'été c est sacré!!

    2
    Chris76
    Vendredi 10 Juin 2011 à 08:42

    Bonjour,

     

    Je ne veux pas être blessant mais la période estivale est idéale pour recruter : l'activité baisse, cela laisse plus de temps pour réfléchir aux investissements et préparer les budgets, parce que les entreprises sont rarement en année calendaire dans leur organisation fiscale et comptable (sauf à la fac sur le papier), ensuite et c'est triste à dire, parce que la rentrée de septembre est traditionnellement la période où les "rouges" font grève partout et bloquent le pays (et ça c'est énervant pour un DRH).

     

     

    3
    Jeudi 16 Juin 2011 à 18:51

    Bravo. Enfin un discours positif sur le non emploi. J'adore.


    Comme la recherche d'un emploi est un job à temps plein, il est normal de prendre des vacances.


    Alors très bonnes vacances à vous.


    Nathalie Giudicelli


     


     

    4
    laetitiam
    Jeudi 16 Juin 2011 à 19:19

    Voilà un recruteur humain, qui a compris que la recherche d'emploi ce n'est pas du tout pareil que les vacances. Combien sont-ils à penser normal que puisque nous sommes en recherche, nous devons être disponibles 24h/24, 7j/7... Cela me rassure de savoir que certains comprennent que nous ayons des projets, une vie sociale.

    Je me permets de répondre à Chris76, je ne suis pas d'accord sur le fait que "la période estivale est idéale pour recruter" : beaucoup de travailleurs sont en vacances (salariés mais aussi managers et directeurs), y compris les recruteurs ; vous trouverez donc des remplacements, mais pour ce qui est des postes fixes, je dirais au contraire que c'est une période creuse.

    5
    Chris76
    Vendredi 17 Juin 2011 à 09:02

    @laetitiam : il faut savoir ce que l'on veut aussi. On ne vit plus dans un société où l'on rentrait dans une boîte pour y faire la totalité de sa carrière sans quitter son village de naissance. J'ai 33 ans aujourd'hui et j'ai déménagé déjà 9 fois pour le travail. Je n'ai connu qu'une période de chômage de 6 mois en pleine crise et j'ai encore bougé pour retrouver un travail. Alors OK, côté vie sociale ça a été dur, mais j'ai fait mes choix. La majorité des jobs que j'ai trouvé ont été des annonces déposées en plein été, alors que d'autres font bronzette, il y a des gens qui continuent à travailler, partout en France et c'est autant d'opportunités à saisir et même si cela ne convient pas, ça maintient en forme de passer des entretiens. Maintenant, vous n'êtes pas obligé de me croire et de partir faire bronzette avec votre maigre indemnité chômage (tient encore une représentation qui a la vie dure et avec laquelle il ne faut pas jouer ; comment ça vous partez en vacances alors que vous n'avez pas un rond ? Belle question d'entretien).

    J'ai horreur de l'inactivité, j'ai encore plus horreur du chômage parce que de mon point de vue c'est l'indicateur de l'échec et je peux vous garantir que jamais plus je ne m'y retrouverai.

    6
    laetitiam
    Lundi 20 Juin 2011 à 17:39

    Je ne pensais pas déclencher une réaction si vive...

    Pour information, je suis en recherche active parce que je suis actuellement sur un remplacement et je sais que ça ne va pas durer. Ce n'est pas l'extaste mais je prends parce qu'en tant que jeune diplômée, c'est très dur de trouver du travail : L'expérience, il n'y a que ça de vrai. 

    Je sais bien que je ne travaillerai pas toute ma vie dans la même entreprise, mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à vouloir un poste "fixe", j'ai un bac+5, c'est pour avoir des responsabilités, et je sais que j'en aurais plus sur un CDI ou un CDD de 1 an que sur une mission d'intérim de 4 semaines.

    Quand je parle de projets et de vie sociale, bien sûr je sais qu'il y a des sacrifices à faire lorsqu'on est en recherche d'emploi, mais je ne trouve pas normal d'être traité comme quelqu'un de corvéable à merci sous prétexte qu'on veut un travail, nous avons le droit au respect des recruteurs.

    Je suis d'accord avec vous, j'ai horreur de l'inactivité, je ne me réjouis pas de ma situation de demandeuse d'emploi. L'auteure de ce blog non plus apparemment. Je suis venue sur ce blog pour partager les histoires de l'auteur, et peut-être y trouver quelques conseils. Je me demande pourquoi vous êtes venu sur ce blog ? A la lecture de votre premier post, je pensais que vous souhaitiez rebooster et dispenser quelques conseils, à la lecture du second, je suis confuse sur vos intentions.

    7
    Chris76
    Mercredi 22 Juin 2011 à 09:48

    @laetitiam :

    Navré mais mon post était volontairement dur, parce que malheureusement c'est le monde dans lequel nous vivons. Les recruteurs se fichent bien en général des aspirations des personnes qu'ils recrutent, je le sais, je l'ai été, je n'était peut-être pas le plus sympa, mais j'avais très peu d'échecs de recrutement.

    Mais pour revenir sur le sujet : partir en vacances alors que j'étais au chômage m'avait éfleuré l'esprit, j'avais quitté mon job, repris des études et je sortais de stage, j'étais crevé. Mais je ne suis pas parti, pourquoi ? C'est idiot mais je me sentais coupable d'être sans emploi, un inutile parasite. Oh j'avais des sous, avec mes indemnités, mes primes etc. j'ai été plus riche au chômage qu'en activité, mais cette période m'a complétement lessivé moralement.

    Je vais tenté de vous remonter le moral, mais je suis maladroit avec les gens alors pardon par avance. Vous avez un BAC+5, c'est très bien. Mais cela ne suffit pas. Des BAC+5 il n'y a qu'à se baisser pour en ceuillir, et encore plus lorsqu'ils n'ont aucune expérience. Si on vous a vendu pendant vos études qu'avec vos diplômes vous pourriez dès le départ manager des équipes et emmarger à 35 K€ brut, et bien c'est faux, n'espérez pas de ce côté-ci.

    Il y a un paradoxe en France, les jeunes diplômés ne trouvent pas et les très expérimentés non plus. Pourquoi ? Pas assez rentable.Un salarié, c'est une charge, alors il faut que le salarié apporte de la valeur ajoutée ; il ne s'agit pas simplement d'avoir unjob, des projets etc. Le recruteur s'en fiche, il veut rentabiliser.

    Dans votre cas, vous avez des connaissances, cela aide, mais vous êtes le niveau 0 de la rentabilité : je me souviens d'un stagiaire, bac+5, école de commerce, études analyse financière, qui m'avait sorti qu'un crédit bail était avantageux parce que on pouvait acheter le bien loué moins cher en fin de contrat ; et bien non, c'était avantageux pour la la taxe professionnelle. Le diplôme ne fait pas le professionnel.

    Ce qu'il faut montrer aux recruteurs, c'est votre potentiel, ce que vous rapporterez dans 1 ou 2 ou 3 ans. Vous n'avez pas d'expérience, donc vous commencerez au SMIC plus, ne vous faites aucune illusion. Mon premier salaire à Paris était de 700 euros, en 2001.

    Cherchez avec cette mentalité t ça ira mieux vous verrez. Bien entendu, tout ceci est un jeu de poker menteur, évidement que pour vivre il faut travailler :-).

    Ne soyez pas non plus corvéable, quelqu'un qui accepte tout et plus souvent pris pour un pauvre idiot que pour quelqu'un de sérieux. L'intérim, cela dépanne, mais c'est tout.

    Cherchez tout de même cet été, vous serez surprise, parce que d'autres le fairont, ce serait dommage de se faire soufler une place.

    vous n'avez que peu d'expérience, alors jouez en : un CV de jeune diplômé ressemble toujours à un catalogue de petites expériences disparates, sans cohérence, virez tout ça, misez sur les savoir faire et les savoir être que vous avez acquis, inutile de dire que vous avez fait des macjobs, des petites missions d'intérim (sauf si elles sont en rapport avec vos études), dressez plutôt, au lieu et place de votre parcours professionnel, un chapitre sur vos capacités, montrez que vous êtes une personne unique et non pas un bac+5 de plus.

    Je ne vais pas vous refaire la liste des comment bien rédiger un CV et lettre de motivation, vous en trouverez partout des conseils en la matière, des bons et des moins bons, faites le tri.

    Ce n'est pas très dur de trouver du travail en tant que jeune diplômée, c'est très dur de trouver du travail pour une jeune femme plutôt :-), alors ne soyez pas trop expensive sur votre projet de vie ; soyez toujours célibataire sur le papier et si on vous le demande, dites bien que vous voulez faire carrière, pas de enfants (le poker menteur) ; si vous ne savez pas mentir, cela s'apprend. J'ai une amie qui fait croire à tous ses recruteurs qu'elle est lesbienne, elle trouve toujours et change souvent :-)

     

    Courage !

     

     

    8
    neptuneneptune
    Jeudi 23 Juin 2011 à 14:10

    Merci Chris pour tes precieux conseils mais il y a un truc qui me turlupine... quand je vois comme tu as pété un cable car tu as été pendant 6 mois au chômage alors que certaines personnes peuvent rester pendant 3 ans voire plus... Qu aurais tu fais? ...

    9
    chris76
    Jeudi 23 Juin 2011 à 22:05

    @neptuneneptune : j'ai fait une thérapie...et j'aurais probablement commis le pire si mon inactivité avait duré. C'est ma personalité depuis tout petit d'être très exigeant envers moi-même, toujours un truc à prouver, jamais content, alors le chômage a été une épreuve c'est certain. Mais aujourd'hui, je pense que je prendrai ça avec moins de passion, j'irai bosser dans n'importe quoi le temps de trouver mieux et qui sait, même dans le n'importe quoi on fait des rencontres professionnelles très intéressantes et productives, mais le chômage, jamais plus, c'est trop difficile.

    J'ai une expérience riche mais qui ne me sert à rien, car elle n'est pas monayable sur le marché (j'étais officier dans l'Armée de l'air avant, et malgré mes anciennes responsabilités, et bien personne ne connaît le milieu dans le civil, pire, les gens ont des tas de clichés en tête). Aujourd'hui je travaille dans un hôpital, rien à voir, mais ce n'est pas mon truc non plus.

    Ce que j'aimerai vraiment faire, c'est enseigner, mais pour les adultes et malgré des offfres de formateurs à tire larigot et mes diplômes (double formation droit/contrôle de gestion), et bien c'est toujours le même refrain : mais votre expérience n'a rien à voir Monsieur.

    Je rigole aujourd'hui, malgré le fait que j'ai perdu 30 % de ma rémunération et que je me tape 2 heures de train par jour.

    Le prochain truc que je tente, c'est le CV bidon, enfin, je vire toute référence à l'Armée :-) et je garde les savoirs. J'y travaille. Parfois la ruse est plus productive que l'affrontement direct :-).

    Vous savez, ce qui me fait le plus rigoler, c'est que dans le civil, les gens sont vachement plus attachés à leur statut ou leur grade que dans l'Armée, où, contrairement aux idées reçues, tout le monde s'en fout. Je fais comme le gars des lettres persannes, j'observe avec amusement ce petit monde nouveau et j'apprends vite.

     

    Si cela vous tente, tous, j'ai été accompagnateur vers l'emploi, pas très longtemps (et oui, même l'Armée à son pôle emploi !) mais avec un taux de reclassement de 90 % des personnes accompagnées (durée moyenne d'inactivité : 4 mois), alors si vous voulez un avis impatial sur un CV ou une lettre ou juste faire le test de relecture, et bien je me propose ; l'entraide c'est essentiel.

    Comme on dit dans mon coin, boujou tato (see you).

     

    Christophe

     

    PS : demandez mon email à l'administrateure du blog, c'est une adresse publique, précisez juste dans l'objet "chomesestory chrishelp". Enfin, si elle le permet.

    PS bis : pour les dames, pour faire croire que l'on est lesbienne, c'est hyper simple. En général, les gens qui ont une expérience RH (comme moi, tiens) ont aussi une grande curiosité, cela va de paire. Dans pas mal de cultures, les lesbiennes portent un anneau autour du pouce gauche pour montrer leur préférence (une sorte de signe de raliement). Ma copine qui change souvent de job et qui décroche tous ses entretiens, elle fait ça. ;-). Jouez toujours de la culture populaire, cela s'appelle de la manipulation à l'usage des honnêtes gens. Pour les gars, et bien, vous êtes des gars et dites que vous jouez au rugby, le foot, c'est pas un sport de "mecs". :-)

     

     

    10
    laetitiam
    Samedi 25 Juin 2011 à 17:08

    Merci Chris pour ces conseils. 

    Une question pour vous qui avez travaillé dans le recrutement : je n'espère pas 35kE pour mon premier poste mais je vise 24. Cela vous parait-il raisonnable pour un master en RH ? Si possible hors de la région parisienne.

    Je souhaiterais également vous envoyer mon CV. J'ai beau avoir fait des études en RH, je serais preneuse de critiques constructives. Donc madame l'administratrice, si vous le permettez, quand vous lirez ce commentaire, merci de me communiquer l'adresse de chris...

    J'essayerai le coup de l'anneau au pouce gauche pour mon prochain entretien (quand j'en aurai un), je vous dirai ce que ça aura donné !

    11
    Chris76
    Samedi 25 Juin 2011 à 19:40

    Bonjour,

    24 Ke, cela dépend de la ville de province que vous voulez habiter, cela vous fait quoi 1500 net par mois, c'est raisonnable oui, avec 3 à 4 ans d'expérience par contre, négociez à la hausse, prévoyez le lors de vos entretiens. Mais attention, 1500 net hors accessoires (tickets restaurant, mutuelle, prime etc.) négociez ce salaire par mois, sur 12 mois, hors accessoires. Vous trouverez toujours des idiots pour négocier à la baisse, vous n'êtes pas idiote, vous valez ce salaire, c'est en tout cas ce qu'il vous faut pour commencer. C'est le salaire moyen en France d'ailleurs.

    Par ailleurs, ne limitez pas vos recherches au secteur privé. Le public paye bien....Essayez BIEP sur google, recherchez sans concours, beaucoup de postes à Paris mais qui sait :-).

    christophe.miel@gmail.com (je me l'autorise)

     

     

     

    12
    ChômageStory Profil de ChômageStory
    Dimanche 26 Juin 2011 à 22:55

    @chris76 Je lis depuis plusieurs semaines tes posts sur mon blog en espérant ardemment que le suivant sera meilleur. En vain ... Je m insurge et suis particulièrement effrayée de découvrir de tels propos sur un sujet qui mérite réflexion, ponderation, et conseils avisés. Nous en sommes hélas très ( trop) loin ! En te lisant, ton agressivité et ta suffisance m'exaspérent. J'apprends que tu as 33 ans, tu as déménagé 9 fois pour le travail, tu as été officier, recruteur, accompagnateur vers l'emploi, tu as fais une formation en droit et en contrôle de gestion.... Et aujourd'hui, tu souhaiterais devenir enseignant. Et bien quel parcours ! (ironie). Sans en savoir davantage, je m'imagine une personne seule, perdue et qui en veut à la terre entière d'en être arrivée là où elle en est. Nous faisons des choix : parfois bons, parfois mauvais. Ces choix sont les nôtres. Il est donc inutile et illusoire de croire que la faute en revient aux autres. S'ils ne te comprennent pas, la réponse se trouve très certainement dans ton CV ou dans ton discours. ...

    13
    ChômageStory Profil de ChômageStory
    Lundi 27 Juin 2011 à 00:06
    Après le parcours aléatoire, arrive l'heure des conseils. On y trouve de belles astuces : manipulation et mensonges. Quelle pédagogie pour un futur enseignant ! Non, et cela est un non ferme et catégorique, la vie professionnelle n'est pas un poker menteur. proclamer une fausse homosexualité n'aura comme unique conséquence de nous mettre dans la peau d'une personne que nous ne sommes pas. Comment exiger d'un employeur une honnêteté exemplaire en contre partie ? C Comment vivre avec ce mensonge une fois embauché ? Il m'est arrivé de partir en séminaire ou de participer à des soirées entreprise où les conjoints sont invites. Faudra-t-il dans ce cas faire appel aux services d'une escort girl ? pitoyable ! J'ajoute qu'être mobile est possible en étant célibataire. Devons-nous brûler conjoint et enfants pour plaider en ta faveur ? Heureusement non ! Partir aux quatre coins de la France pour accepter tout et n'importe quoi est la meilleure stratégie (si nous pouvons la nommer ainsi) pour construire un CV incohérent et donc inefficace. En tant que recruteur, tu n'es pas sans savoir que diffuser un CV mensonger est parfaitement interdit par la loi. De même, tu sais sans aucun doute que les services RH n'hésitent plus à vérifier les expériences en telephonant aux anciens employeurs. Je tenais juste à le rappeler pour nos lecteurs. Aussi lorsque tu affirmes que "l'interim ça depanne c'est tout", dois-je rappeler également qu'aujourd'hui les agences intérim proposent des CDI ? Ce serait donc une grave erreur d'exclure cette possibilité. ...
    14
    Chris76
    Lundi 27 Juin 2011 à 09:34

    Une : la manipulation à l'usage des honnêtes gens est un concept tout à fait moral ; il s'agit simplement de jouer des représentations d'une société qui en guise d'intégration vous propose le chômage et tous les clichés idiots possibles (une femme coûte cher car elle fait des gosses etc.). Si j'ai cité l'exemple de mon amie "lesbienne" c'est juste pour illustrer cet état de fait, je ne l'encourage pas même si je trouve ça très malin ; rappelons que chacun fait comme il veut dans la vie, tout ce que je vois, c'est qu'elle a du boulot et qu'elle trouve toujours si elle veut changer et rapidement.

     

    Deux : personne n'est parfaitement honnête. Sinon on s'ennuierait. Indiquer sur un CV "Minsitère de la Défense" en lieu et place de "Centre opérationnel de la force aérienne de projection" n'a rien d'un mensonge ; c'est simplement une reformulation et c'est de ça que je parle lorsque j'évoque un CV un peu bidonné, parce que dans notre société il faut du politiquement correct mainstream. La reformulation n'est pas un mensonge et elle est largement pratiquée par les recruteurs, il suffit de lire les annonces et les descriptions ditiranbiques à grand renfort d'anglicismes. Par ailleurs, si diffuser un CV faux est interdit et c'est bien normal, quid des fausses annonces qui polluent le net et émises pour constituer des fichiers, quid des boîtes qui ne diffusent jamais sur pôle emploi (parce que il n'y a aucune contrainte légale si ce n'est que c'est obligatoire, mais si on ne le fait pas, il n'y a aucune sanction).Voyez vous, le monde n'est pas manichéen (ce qui j'en conviens est bien dommage, ce serait plus simple en efet que tous soient bons et honnêtes).

    Trois : l'intérim c'est l'intérim et c'est bien entendu du CDD et à part dépanner, parce que rappelons le c'est l'objet de ces contrats, ne pas pérenniser, cela n'apporte qu'un faible revenu pour survivre, au mieux une petite expérience. Les jeunes diplômés abusés par les stages à répétition savent bien de quoi je parle, la précarité n'est pas une solution. Maintenant c'est vrai, les agences d'intérim proposent des CDI, mais la réalité c'est que ce n'est pas leur fond de commerce.

    Quatre : oui il faut être mobile géographiquement, et oui c'est plus faisable en étant célibataire. Moi même récemment en couple, je ne brûlerai pas ma petite femme pour aller travailler au loin. Mais la vérité c'est que lorsque l'on habite une petite ville ou un coin éloigné des centres d'activités, trouver un travail est très très dur. Mais il n'y a rien d'incohérent à bouger beaucoup à partir du moment où vous restez dans votre domaine de compétences. Certains recruteurs trouvent louches les personnes qui ont la bougote mais la meilleure parade dans ce cas est de déclarer haut et fort que l'on aurait bien aimé naître, vivre, travailler et mourrir dans son petit village, mais que malheureusement, le marché du travail ne l'a pas autorisé. Et c'est comme je l'indique, une affaire de choix et de caractère : ne brulez pas vos enfants et vos conjoints, emmenez les avec vous ; votre conjoint peut aussi chercher un job avec vous pour bouger et vous suivre, cela est parfaitement cohérent même si cette attitude n'est pas ancrée dans nos caractère franchouillards très territoriaux.

    En tant que recruteur, ma problématique était différente : je devais recruter essentiellement des jeunes gens sans diplômes et sans expérience et ensuite assurer leur formation et après leur reclassement. Parce que l'Armée est aussi une oeuvre sociale et un très bon assenceur. Il est vrai que les recruteurs vérifient les expériences, mais cela n'a finalement pas une importance fondamentale, parce que l'expérience chez un n'est pas équivalente à celle chez un autre.

    Pour finir sur l'honnêteté, il faut l'être mais pas à vos dépends. Quel choix avons-nous finalement ? Celui d'être honnête et pauvre ? Ou celui d'être arrangeant et intégré ? Si vous ne supportez pas l'injustice et les petits arrangements, les petites reformulations et les tactiques, mon seul conseil est de créer votre emploi en devenant votre propre patron. Tout le monde n'est pas fait pour le salariat et heureusement.

    Vous m'imaginez seul et perdu ? Et vous me qualifiez agressif en plus, et suffisant également. Et bien, me voilà cerné :-).

    Je n'en veux à personne et je suis très fier de mon parcours ; je ne regrette aucun sacrifice car on ne doit pas regretter un choix. Oui j'aimerais bien enseigner maintenant, cela me tente fortement et quel mal y-a-t-il à ça ? Vous avez des gens aux trajectoires rectilignes et d'autres qui prennent les chemins de traverse et les sentiers parallèles, mais cela n'enlève rien à la valeur de chacun, bien au contraire. J'ai toujours cherché à faire ce qui me plaît dans mon domaine de compétences. Si je dois enseigner un jour, ce sera évidement le droit et la comptabilité.

    Bonne vacances.

     

    15
    ChômageStory Profil de ChômageStory
    Lundi 27 Juin 2011 à 11:09
    Pour en revenir à mon article à l'origine de ces échanges, je trouve regrettable de vouloir culpabiliser des chômeurs en quête de bien-être pendant une période que tu qualifies toi-même comme étant "dure". Partir en congé ne signifie pas se retirer du monde pendant 2 mois : 1 à 3 semaines semble être la norme pour beaucoup de français. Et partir ne nous isole pas du monde virtuel. Vive les smartphones, les i phones, les clés 3G ou les connexions à l'hôtel, au camping, au McDo, etc. !
    Je réitère donc ma pensée : partez sans complexe.
    Je voulais aussi préciser que rares sont les chômeurs fières de leur statut. Toutefois, aucune exigence n'explique le ton que tu as employé. Pour quiconque, toi comme toutes autres personnes, il est bien difficile de prévoir ou même parfois d'éviter une période de chômage. La raison est simple : les causes sont multiples. Maladie, licenciement pour faute ou économique, déménagement, incompatibilité avec une nouvelle hiérarchie.... La liste est sans fin.

    Je te laisse donc avec tes affirmations vides de nuances. Et je m'étonne encore que tu passes autant de temps sur mon blog.

    Bonne continuation.
    Cs.
    16
    ChômageStory Profil de ChômageStory
    Lundi 27 Juin 2011 à 13:02
    Pour en revenir à mon article à l'origine de ces échanges, je trouve regrettable de vouloir culpabiliser des chômeurs en quête de bien-être pendant une période que tu qualifies toi-même comme étant "dure". Partir en congé ne signifie pas se retirer du monde pendant 2 mois : 1 à 3 semaines semble être la norme pour beaucoup de français. Et partir ne nous isole pas du monde virtuel. Vive les smartphones, les i phones, les clés 3G ou les connexions à l'hôtel, au camping, au McDo, etc. !
    Je réitère donc ma pensée : partez sans complexe.
    Je voulais aussi préciser que rares sont les chômeurs fières de leur statut. Toutefois, aucune exigence n'explique le ton que tu as employé. Pour quiconque, toi comme toutes autres personnes, il est bien difficile de prévoir ou même parfois d'éviter une période de chômage. La raison est simple : les causes sont multiples. Maladie, licenciement pour faute ou économique, déménagement, incompatibilité avec une nouvelle hiérarchie.... La liste est sans fin.

    Je te laisse donc avec tes affirmations vides de nuances. Et je m'étonne encore que tu passes autant de temps sur mon blog.

    Bonne continuation.
    Cs.
    17
    Chris76
    Lundi 27 Juin 2011 à 15:25

    Je crois qu'il y a un malentendu, relisez mes posts. Quant à mon ton chère madame, vous n'avez pas de leçon à me donner en l'occurence, vous me prenez pour qui exactement ? Une sorte d'ennemi ? Si vous supportez pas l'idée que l'on puisse ne pas être d'accord avec vous, et quand bien même de manière anticonformiste ou iconoclaste...Il faut relativiser. vous n'êtes pas la seule à avoir un avis sur ces questions, et tant mieux pour vous si vous partez en vacances, j'aimerai bien aussi, je crève de chaud dans mon bureau.

    Moi j'aime bien votre blog, et je continuerai à le lire, parce que c'est bien écrit et souvent réconfortant.

     

    18
    neptuneneptune
    Lundi 27 Juin 2011 à 15:29

    Bonjour


    Il ya juste un tout petit detail sur lequel je ne suis pas d accord avec toi CS= En vacances je dis STOP AUX I PHONES, 3G, ET toutes connexions INTEMPESTIVES!! Vive la nature sauvage, la rosée du matin, le chant des oiseaux, les vagues, adieu bipbip, clipclap du clavier etc...


    Aurevoir chris76

    19
    chris76
    Lundi 27 Juin 2011 à 20:05

    Je ne parts pas :-). D'accord avec Neptune, sinon, ce ne sont pas des vacances. Bon j'avoue, je check tout de même mes emails. Pas bien.

     

    20
    *Lamissdu63*
    Mardi 28 Juin 2011 à 09:20

    Hello chomage story ,

    Je suis bien d'accord avec le fait que :

    * Les emplois sont plus demandés en période estivale.

    * Que les recheurcheur(euse)s d'emplois ont aussi le droit à des vacances et chercher c'est un boulot aussi ça prend du temps dans nos journées.

    Bon courage !!

    Pensées auvergnate

    21
    neptuneneptune
    Mercredi 29 Juin 2011 à 01:13

    CS tu vas me manquer je vais devenir boulimique hihi (non je plaisante!)... Tu pars quand?


    ps: je t envois ma photo de retour de vacances!!


    http://imagechansonmanga.i.m.pic.centerblog.net/o/79827299.jpg


     


     


     

    22
    neptuneneptune
    Vendredi 1er Juillet 2011 à 19:05

    Je m en vais demain alors bonnes vacances CS

    23
    ChômageStory Profil de ChômageStory
    Jeudi 7 Juillet 2011 à 21:53

    @neptuneneptune merci pour la photo : j'ai bien rigolé en la découvrant ! Et surtout profite bien de tes vacances !

    @*Lamissdu63* merci pour tes pensées auvergnates !

    @chris76 et bien je suis ravie de ta fidélité. Les débats sont toujours constructifs ;-)

    CS.

    24
    222
    Mardi 17 Janvier à 21:42

    LES HAÏTIENS

    N ONT PAS LEUR PLACE EN MARTINIQUE.

    Y A SUFFISEMENT DE PLACE EN HAITI.

     

    ILS VOLENT LE BOULOT DES MARTINICAIS.

    C EST A CAUSE D EUX SI Y A 

    LE CHÔMAGE, LA MISERE ET LA PRÉCARITÉ.

    C'EST AUSSI A CAUSE D'EUX AVEC LEUR BOUTIQUES

    ESOTERIQUES SI LES MARTINIQUAIS PERDENT AU JEU.

    IL EST TEMPS QUE MARINE LEPEN LEUR 

    RÉEXPÉDIE DANS LEUR PAYS D ORIGINE.

     

    LES HAÏTIENS

    N ONT PAS LEUR PLACE EN MARTINIQUE.

     

    ILS VOLENT LE BOULOT DES MARTINICAIS.

    C EST A CAUSE D EUX SI Y A 

    LE CHÔMAGE, LA MISERE ET LA PRÉCARITÉ.

    C'EST AUSSI A CAUSE D'EUX AVEC LEUR BOUTIQUES

    ESOTERIQUES SI LES MARTINIQUAIS PERDENT AU JEU.

    IL EST TEMPS QUE MARINE LEPEN LEUR 

    RÉEXPÉDIE DANS LEUR PAYS D ORIGINE.

     

     

    LES HAÏTIENS

    N ONT PAS LEUR PLACE EN MARTINIQUE.

     

    ILS VOLENT LE BOULOT DES MARTINICAIS.

    C EST A CAUSE D EUX SI Y A 

    LE CHÔMAGE, LA MISERE ET LA PRÉCARITÉ.

    C'EST AUSSI A CAUSE D'EUX AVEC LEUR BOUTIQUES

    ESOTERIQUES SI LES MARTINIQUAIS PERDENT AU JEU.

    IL EST TEMPS QUE MARINE LEPEN LEUR 

    RÉEXPÉDIE DANS LEUR PAYS D ORIGINE.

     

    LES HAÏTIENS

    N ONT PAS LEUR PLACE EN MARTINIQUE.

     

    ILS VOLENT LE BOULOT DES MARTINICAIS.

    C EST A CAUSE D EUX SI Y A 

    LE CHÔMAGE, LA MISERE ET LA PRÉCARITÉ.

    C'EST AUSSI A CAUSE D'EUX AVEC LEUR BOUTIQUES

    ESOTERIQUES SI LES MARTINIQUAIS PERDENT AU JEU.

    IL EST TEMPS QUE MARINE LEPEN LEUR 

    RÉEXPÉDIE DANS LEUR PAYS D ORIGINE.

     

     

    LES HAÏTIENS

    N ONT PAS LEUR PLACE EN MARTINIQUE.

    ILS VOLENT LE BOULOT DES MARTINICAIS.

    C EST A CAUSE D EUX SI Y A 

    LE CHÔMAGE, LA MISERE ET LA PRÉCARITÉ.

    C'EST AUSSI A CAUSE D'EUX AVEC LEUR BOUTIQUES

    ESOTERIQUES SI LES MARTINIQUAIS PERDENT AU JEU.

    IL EST TEMPS QUE MARINE LEPEN LEUR 

    RÉEXPÉDIE DANS LEUR PAYS D ORIGINE.

     

    LES HAÏTIENS

    N ONT PAS LEUR PLACE EN MARTINIQUE.

    ILS VOLENT LE BOULOT DES MARTINICAIS.

    C EST A CAUSE D EUX SI Y A 

    LE CHÔMAGE, LA MISERE ET LA PRÉCARITÉ.

    C'EST AUSSI A CAUSE D'EUX AVEC LEUR BOUTIQUES

    ESOTERIQUES SI LES MARTINIQUAIS PERDENT AU JEU.

    IL EST TEMPS QUE MARINE LEPEN LEUR 

    RÉEXPÉDIE DANS LEUR PAYS D ORIGINE.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :